logo-hd-4

BEAUNE

Premier Cru

Perrières

Région : Côte de Beaune
Village : Beaune
Appellation : Beaune Premier Cru
Cépage : Pinot Noir

La Vigne:

Age moyen : 25 ans

Sous-sol : Argilo-calcaire

Rendement moyen : 40 hl/ha

Vendange manuelle

Description:

On retrouve dans ce climat, situé sur le nord de l’appellation Beaune et exposé à l’est, d’anciens fronts de taille de carrières de calcaires variés et fins. Les sols argilo-calcaires peu épais et très pauvres des Perrières, associés à une forte pente, produisent un vin rouge puissant, structuré avec un bon potentiel de vieillissement.

Vinification & Elevage:

Fermentation

Traditionnelle en cuve ouverte, malolactique à 100%

Élevage

10 à 12 mois en fûts de chêne, 35% neuf

Fûts

Tonnellerie Louis Latour, chêne français, chauffe moyenne

Consommation:

Potentiel de garde : 7-10 ans

Température de service : 15-17°

Note de Dégustation:

Notre Beaune 1er Cru « Perrières » 2022 présente une robe rubis profonde à reflets grenat. Son nez intense dévoile des parfums de cassis, de réglisse ainsi que des notes grillées. Sa bouche, ample et ronde, révèle des tanins soyeux ; des arômes de mûre et de moka s’en dégagent. Très longue persistance.

Accord mets/vins:

Boeuf bourguignon – magret de canard – bécasse – Camembert – fromage à pâte molle

Revue de Presse:

  • Beaune 1er Cru « Perrières » 2019 – James Suckling – 95/100
  • Beaune 1er Cru « Perrières » 2020 – Le Point – 15/20Nez discret, bouche ronde, solaire, épicée, élégante, petits tanins toniques en finale.
  • Beaune 1er Cru « Perrières » 2016 – Vigneron Magazine – Septembre 2019 – « Capable de s’adapter à des saveurs et textures multiples »L’appétit du verbe s’installe sur le 2016 et n’a d’égal que celui du terroir où la roche affleure, dessinant sur ce pinot noir un profil de vin blanc. La bouche longiligne s’exprime davantage dans l’assise de sa structure ; la touche saline finale apporte un surcroît d’articulation et de vibration qui donne la réplique à un pouligny-saint-pierre. Cette pyramide de chèvre d’une rare délicatesse apprécie la vitalité bienveillante du vin, disponible également pour un jambon légèrement persillé ou une volaille. Passé l’étonnement, on loue la plasticité de ce cru, capable de s’adapter à des saveurs et textures multiples. (Denis Hervier)
  • Beaune 1er Cru « Perrières » 2015 – Gault & Millau – Janvier 2020 – 91/100Nez floral, élégant, très aérien. Bouche juteuse et droite, une belle concentration. Magnifiques tanins avec une longueur et un grain superbes.
  • Beaune 1er Cru « Perrières » 2015 – L’Express – Juin 2018 Il dévoile un nez complexe de réglisse, de mûre et de cassis. En bouche, vous retrouverez des touches de cerise noire et de moka ; les tannins sont soyeux et la bouche très persistante.
  • Beaune 1er Cru « Perrières » 2015 – Guide RVF 2018 – 16/20
  • Beaune 1er Cru « Perrières » 2015 – Guide Bettane & Desseauve 2018 – 16.5/20Belles Notes de fruits rouges et de craie, bouche fine, tendue, profonde, longue et savoureuse. Très racé.
  • Beaune 1er Cru « Perrières » 2013 – Guide des Vins Dussert-Gerber 2017 – « Puissance et distinction »« Riche au nez avec ces connotations subtiles de cerise, d’humus, qui mêle puissance et distinction en bouche, bien corsé, aux tanins présents et savoureux à la fois ».
  • Beaune 1er Cru « Perrières » 2012 – Challenges – Septembre 2023 – Pépite pour remplir sa caveUn pinot noir prêt à boire où les arômes de fruits rouges (framboise, fraise) et grillées s’estompent au profit de notes de sous-bois dans un vin épanoui aux tanins fondus. De la persistance sur une trame soyeuse d’une grande finesse. Servir sur une côte de veau rôtie aux champignons.
  • Beaune 1er Cru « Perrières » 2012 – Madame Figaro – Octobre 2017 – « Bouche bée »Ce superbe Premier Cru 2012, né de 40 hectares des sols argilo-calcaires de la côte de Beaune, a des arômes de sous-bois a vous laisser bouche bée. À déboucher d’une main sûre avec un bourguignon, un magret de canard ou du gibier à plume.
  • Beaune 1er Cru « Perrières » 2010 – Vins & Gastronomie – Décembre 2012 La robe est rubis foncé, presque noire. Le nez est somptueux sur des notes de fruits rouges et d’épices, des tanins légers. En bouche, il est rond, soyeux, avec un très bel équilibre. Très joli vin pour accompagner une viande, de la cuisine indoue ou orientale.
  • Beaune 1er Cru « Perrières » 2008- Bourgogne Aujourd’hui- Juin 2009- 14.5/20
  • Beaune 1er Cru « Perrières » 2007 – Guide Grands Amateurs de Vins 2011 – 15/20
  • Beaune 1er Cru « Perrières » 2006 – Guide Bettane et Desseauve 2010 – 14.5/20Un joli vin typé de la vision des rouges de la maison, souple, velouté, agréable. 2012 à 2016.
  • Beaune 1er Cru « Perrières » 2005 – Guide Hachette – « Discrétion ronde et agréable »Perrières ? Peu connu, ce 1er cru vers Savigny joue le milieu de terrain entre l’Ecu et l’Orme, en situation haute sur le coteau. La modération l’habite, une discrétion ronde et agréable qui n’appelle pas les superlatifs mais rend compte du sujet. Esquisses végétales et fruitées en termes olfactifs. Le rouge est mis et bien porté.
  • Beaune 1er Cru « Les Perrières » 1999 – Elle – Mars 2003 : Puissant et souple à la fois, ce 100% pinot noir a tout d’un grand bourgogne avec ses arômes de fruits noirs un peu épicés et de gibierà poil, sa bouche souple et sensuelle.
  • Beaune 1er Cru « Perrières » 1985 – Vigneron Magazine – Septembre 2019 – « Un velouté séducteur »La robe légèrement tuilée de ce trentenaire exhale des flaveurs de café, d’épices et de confiture de fraise. La bouche encore bien en place déroule un velouté séducteur, portant témoignage du bon
    potentiel d évolution. (Denis Hervier)